ATELIER DE TEST

L’atelier de CNCR utilise 2 méthodes pour tester et préparer les composants selon les besoins de nos clients. Il peut utiliser :

  • Des bancs de tests standardisés pour tester la pièce seule.
  • Une baie constructeur dédiée pour tester la pièce dans son environnement de travail.

Le banc standardisé :

Une dizaine de banc sont installés dans l’atelier. Ils sont composés de Workstations HP, d’alimentations externes et tapis antistatiques. Les PC sont principalement utilisés pour tester les périphériques type disque dur, lecteur et robotique, de connectique SCSI, SAS, SATA et Fibre.

Les éléments sont tout d’abord connectés à la machine et mis sous tension pour vérifier le bon fonctionnement. Ils subissent ensuite une batterie de test par des soft dédiés et enfin reçoivent de grosses quantités de données sur de longues périodes (4h à 24h selon les modèles) afin de tester également le produit en mode ‘’stress’’. Nous utilisons des softs de type ITDT ou HP LTT pour relever les performances des lecteurs de bandes.

Dans le dysfonctionnement survenu sur les modules mémoires, je me suis rapproché du Programme STEP de Samsung, ce logiciel est surtout centré sur les services commerciaux et avant-vente (https://www.samsung.com/fr/business/step/).

La baie ‘’Constructeur’’ :

Ces baies ‘’constructeur’’ nous permettent de mettre le composant en situation réelle de fonctionnement. Une fois les disques validés par l’atelier, nous insérons ces disques dans les baies constructeurs correspondantes. Par exemple, un disque SAS ayant réussi les tests atelier sera inséré dans une baie EMX (CX, VNX, …) afin d’être inséré dans un volume logique EMC. Il sera de nouveau formaté par la baie et subira des tests de mise en RAID avec copie de données. Il en est de même pour les gammes Netapp, IBM, HP, Dell, 3PAR, Storagetek ….

Une fois cette série de tests finalisés, le technicien donne la validation du produit.

Nous avons même gardé de vieux serveurs BULL/ IBM PowerPC 604 et P Series 4 pour tester des composants reconditionnés dans la machine (mémoires, disques, lecteurs de bandes, cartes diverses)

Logistique & Stock :

Gestion des numéros de séries

Notre service logistique a été équipé d’une nouvelle génération de scanner à main wifi 1D/2D, il nous permet la lecture des codes-barres (PN & SN). Il est utilisé pour relever les références de pièces ainsi que les numéros de série par lecture optique. Ces informations sont collectées et injectées directement dans notre réseau informatique, il n’y a pas de saisie manuelle, cela évite les erreurs humaines de lecture ou de frappe.

La lecture est également affichée au dos du scanner, le logisticien peut vérifier à tout moment que le code relevé par le scanner correspond à celui écrit sur le composant (ou machine).

Failure Analysis :

Lors de notre entretien, nous avions évoqué l’utilisation de ‘’Failure analysis’’ en cas de RMA sur des dossiers sensibles. Nous pouvons mettre en place une étude approfondie pour retrouver et corriger la source de dysfonctionnement.

Vos conseils nous avaient guidé vers la société SERMA.

Nous avons pris contact avec la société SERMA Technologies. Après présentation de nos besoins, la société SERMA nous a soumis un devis estimatif pour le test de composant et recherche de contrefaçon.

La liste des tests proposés par SERMA est :

  • Évaluation de l’état et de la conformité des conditionnements et des identifications.
  • Inspection visuelle externe, prélèvement selon la norme NF ISO 2859-1, 20 pièces minimum.
    Si nécessaire test de marquage et/ou scrape test.
  • Inspection Rayons X, prélèvement selon la norme NF ISO 2859-1, 20 pièces minimum.
  • Inspection en microscopie acoustique sur 3 pièces (scan du dessus) pour les boîtiers plastiques.
  • Test électrique de premier niveau sur 5 pièces, à température ambiante : en fonction du
    type de composant et selon solution de test disponible, mesure des paramètres
    électriques principaux ou test fonctionnel (voir annexe).
    Si aucune solution de test disponible : test paramétrique I(V) par rapport à Vss et Vcc des
    entrées / sorties sur 10 pièces, 100 mesures minimum.
  • Test de brasabilité sur 1 pièce à la balance de mouillage (sans vieillissement) selon la norme J-STD-002C.
  • Ouverture (ou micro section) d’une pièce + une pièce de référence si disponible.
    Inspection interne, marquage puce et comparaison du design avec la base de données
    de SERMA. Adéquation du design avec la fonction recherchée.
  • Rapport en anglais (en français sur demande).

Ces tests sont réalisés au sein même de leur structure, les délais de réalisation sont d’au minimum de 3 semaines. Ce délai est incompressible.